Les Recherches

bourguignon-genealogistes-associes-photo-Christophe-FouquinLES TECHNIQUES

Contrairement aux idées reçues, il est impossible d'établir une généalogie en « un simple clic ».
Porteurs des autorisations délivrées par les Procureurs de la République, nous sommes habilités à effectuer nos recherches sur tout le territoire français. 

Nous consultons les registres d'état civil et diverses archives publiques et privées.

• L'état civil récent est la principale source d'information, or les actes de moins de soixante-quinze ans ne sont pas accessibles sans autorisation du Procureur de la République
• Le généalogiste successoral qui certifie la dévolution, en prend l'entière responsabilité ; il ne peut se fier à des documents retranscrits susceptibles d'être incomplets ou de contenir des erreurs. La consultation sur place est presque toujours indispensable.
• Le généalogiste doit localiser l'héritier. Ceci nécessite parfois un long travail d'enquête sur le terrain.


LEUR COUT

Pour certifier sa dévolution le Généalogiste doit se déplacer, ce qui engendre des coûts en temps, transport, restauration et hôtellerie.

Un seul dossier peut nécessiter la consultation de plusieurs centaines d'actes répartis dans une dizaine de communes ou plus. Certaines mairies de petites communes ne sont ouvertes que quelques heures par semaine, et il est souvent impossible d'intervenir dans les mairies voisines au cours d'un seul déplacement, les horaires d'accès étant très dispersés.
Il est souvent plus facile de retrouver les héritiers que d'obtenir la certitude qu'il n'en existe pas d'autres.
Nous devons donc vérifier toutes les branches, même celles pour lesquelles il n'y aura pas de parent au degré successible.

La reproduction des documents d'archives est de plus en plus fréquemment facturée à des coûts qui varient et qui ne sont pas négligeables.
Les frais de recherche à l'étranger sont bien sûr plus élevés, par exemple la commande d'un seul acte d'état civil à l'étranger (Suisse, Belgique ou Grande Bretagne entre autres) pourra être facturée une vingtaine d'euros.